LES ANEMIES

Les transfusions sont décidées par les médecins en tenant compte du taux d’hémoglobine (moins de 5g%), de sa rapidité d’apparition et des répercussions de cette anémie sur le cœur, le cerveau ou les reins du patient.

Dans la mesure du possible (absence d’insuffisance cardiaque), préalablement à toute transfusion, du Nootropyl¢â à 300 mg/Kg est donné sur 4 à 8h.

Les patients répondeurs voient leur hémoglobine monter jusqu’à 6,5 g% et la transfusion est évitée.

Si l’anémie est mal tolérée ou le patient non répondeur, les transfusions de sang total sont effectuées (pas de disponibilté de culots globulaires).

Il est par ailleurs prescrit de l’acide folique (5mg par jour), ou vitamine B9, nécessaire à la fabrication de l’hémoglobine par la mœlle osseuse.

Il est important de préciser le fonctionnement de la banque de sang de l’hôpital. En effet, pour chaque transfusion d’une poche (13 USD au CMMASS pour du sang total qui n’a pu bénéficier des dépistages d’HIV, HVB, HVC. A comparer à 45 à 65 USD pour un culot globulaire parfaitement testé, disponible au CNTS de Kinshasa, et sachant que le revenu moyen est de 1 à 2 USD), il est demandé à la famille de fournir deux donneurs.